Bio/Biblio

La littérature jeunesse, c’est ma passion ! J’en lis pour moi, pour mon fils (évidemment!), pour les élèves du primaire et, parfois aussi, du secondaire. En tant qu’écrivaine, j’ai également le bonheur de rencontrer mes jeunes lecteurs dans les écoles et les bibliothèques depuis bientôt 20 ans. Aux plus petits, je raconte Un train pour Kénogami, déguisée en voyageuse magicienne. Aux plus grands, je donne des trucs ludiques pour délier l’imagination lorsqu’il s’agit d’écrire à leur tour une histoire. Bref, je transmets ma passion !

(Illustration du bandeau et de l’arrière-plan: Valérie Boivin)

Publications :

Par la porte des éléphants, Montréal, édition la courte échelle, 2017, 48 p.

Mathéo se dépêche, Le chapeau de Léo, Ernesto est nouveau, Réveille-toi, Malak!, Tiré à quatre épingles, collection Mes toutes premières lectures, Paris, éditions Auzou, 2017

Perché sur mes hautes jambes, Montréal, éditions de la Bagnole, 2015, 24 p.

L’autruche et l’ours polaire, coll. Ma petite vache a mal aux pattes, Saint-Lambert, Soulières éditeur, 2015, 64 p.

Un train pour Kénogami (incluant un nouveau conte La ville endormie), coll. Primo, Québec, Éditions Cornac, 2012, 128 p.

… et je jouerai de la guitare, coll. Conquête, Saint-Laurent, Éditions Pierre Tisseyre, 2008, 132 p.

Éric et les chauves-souris, coll. Les petits loups, Québec, Éditions Le Loup de Gouttière, 2004, 81 p.

La montagne bleue, coll. Les petits loups, Québec, Éditions Le Loup de Gouttière, 2003, 57 p.

1, 2, 3… en scène!, coll. Les petits loups, Québec, Éditions Le Loup de Gouttière, 2001, 183 p.

Une dent contre Éloïse (3e position au Palmarès Communication-Jeunesse), coll. Les petits loups, Québec, Éditions Le Loup de Gouttière, 2001, 71 p.

Un train pour Kénogami (finaliste au prix Cécile Gagnon), coll. Les petits loups, Québec, Éditions Le Loup de Gouttière, 1999, 38 p.

Pour plus de détails, voir la rubrique LIVRES.

Hélène de Blois a complété un baccalauréat en études françaises (UdM) et en art dramatique (UQAM). En tant que comédienne, elle a joué dans les productions du Théâtre qui monstre énormément et participé activement à ses créations. En 1999, elle publie un premier roman jeunesse, Un train pour Kénogami (finaliste au prix Cécile Gagnon) et décide de se consacrer davantage à l’écriture. Depuis, elle rencontre ses jeunes lecteurs dans les écoles et les bibliothèques afin de stimuler leur imaginaire et leur transmettre le goût de la lecture.